Le dispositif ULIS à Camus
Article mis en ligne le 17 janvier 2021

par S. LORANT-RAZE

Depuis la rentrée de septembre 2016, le collège Albert Camus accueille une dizaine
d’élèves porteurs de handicaps. Il s’agira principalement d’élèves ayant des troubles très importants du langage (oral et écrit).

La loi de 2005 pose le principe de l’accessibilité de l’école pour tous.
Pour les élèves porteurs de handicaps, l’accès au savoir passe par la mise en œuvre de mesures individuelles et/ou collectives visant à compenser les difficultés d’apprentissage pour leur permettre de suivre le plus longtemps possible une scolarité ordinaire.

Chaque élève de l’ULIS est scolarisé dans une classe de référence ordinaire (502
par exemple, ou 405… ) en fonction de son âge. Avec cette classe, il suivra tous les cours qu’il sera en mesure de suivre.
Quand ils sont en cours avec leurs camarades, les élèves du dispositif ULIS ont
des supports de cours et des évaluations adaptés. Par exemple, un élève dyslexique a besoin de cours tapés à l’ordinateur, avec une police particulière et en caractère 14 ou 16. De même, comme son cerveau ne peut pas couper les mots et les phrases correctement, il faut souvent lui proposer des textes en couleurs. Par ailleurs, il peut aussi avoir besoin de plus de temps pour les évaluations afin de s’assurer qu’il a bien compris les supports...

Ils peuvent être accompagnés par un AESH (adulte Accompagnant des Elèves en Situation de Handicap) si leurs difficultés sont telles qu’ils ne peuvent pas suivre seuls les cours.

De temps en temps, ils ne participent pas aux cours de leur classe de référence mais ils rejoignent avec les autres élèves porteurs de handicaps le dispositif ULIS (unité localisée localisée pour l’inclusion scolaire) dont s’occupe une enseignante spécialisée.
Elle leur propose des temps d’enseignement adaptés à leurs besoins spécifiques en salle 205.