L’italien au collège Albert Camus
Article mis en ligne le 1er mars 2022

par Ghislain Lhommeau-Retailleau

Les avantages et intérêts de l’apprentissage de l’italien

Aspects linguistiques et culturels :
L’italien est une langue vivante, héritière du latin et cousine du français. C’est pourquoi, son étude est formatrice et intéressante car grâce à elle, votre enfant enrichira aussi sa connaissance de la langue française.

L’italien est la langue qui se rapproche le plus du français (grammaire et vocabulaire). On progresse rapidement ! On peut donc aller assez loin, et rapidement, dans l’expression personnelle. C’est une langue à accents, très vocalique ce qui la rend mélodieuse, agréable à entendre et à parler. C’est donc une langue facile ? Une langue facile, ça n’existe pas, il faut pour toutes langues du sérieux, du travail et de la rigueur.
De plus, l’apprentissage de l’italien représente une aide pour les élèves dyslexiques : en effet, en italien, on écrit tout ce que l’on prononce ! Un élève dyslexique rencontrera donc moins de difficultés dans l’apprentissage de l’italien, contrairement à l’anglais ou même au français.

Apprendre l’italien, c’est aussi découvrir un pays. L’Italie est un véritable musée, riche de plus du tiers du patrimoine culturel mondial et de plus de la moitié au niveau européen selon l’UNESCO (Venise, Florence, Rome, Pompéi… et de nombreux autres sites).
Par ailleurs au quotidien, dans notre assiette, ou au restaurant, et au supermarché, le goût est à l’Italie pour tant de choses ! La pasta, la pizza, le jambon d’Aoste ou de Parme, le parmesan… Elle est la patrie de grands artistes comme Léonard de Vinci et Michel-Ange (peintres et architectes),Vivaldi, Rossini et Verdi (compositeurs de musique), Dante, Goldoni, Pirandello (écrivains), Volta, Fermi, Galilée (physiciens et
astronomes), Marco Polo, Christophe Colomb, Amerigo Vespucci (explorateurs), Fellini, Comencini, Scola (cinéastes)…

Aspects économiques : L’Italie, un partenaire économique privilégié
Dans de nombreux domaines, connaître et pratiquer les langues est devenu une première nécessité : la libre circulation des personnes et des biens dans l’Europe du XXIème siècle nous impose de connaître la langue et la culture de nos partenaires commerciaux. Parallèlement à l’anglais qui est un outil de communication désormais indispensable, la deuxième langue peut faire la différence sur le marché de l’emploi.

Il est alors opportun d’avoir à l’esprit quelques critères pour guider ce choix. Or, ce dernier est souvent lié à quelques préjugés ou idées reçues.

Connaître la langue de nos principaux partenaires commerciaux et industriels est un critère de première importance. À cet effet, il est intéressant de noter que si 18% de notre commerce extérieur s’effectue en français, 31% se fait en anglais, 29% en allemand et 14% en italien.
L’Italie est le 2ème partenaire économique de la France et le 1er dans certaines régions (Rhône-Alpes, Auvergne, Provence-Alpes-Côte d’Azur) ; or le nombre d’élèves étudiant l’italien ne répond pas pleinement aux besoins que génère cette énorme masse d’échanges.

L’italien comme seconde langue vivante
Parce que l’Italie joue un rôle important au niveau international : 7ème puissance économique du monde occidental et 4ème en Europe après l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France. Après l’Allemagne, l’Italie est le premier pays d’exportation de la France et le 3ème après la Chine et la Belgique pour l’importation. Parce que nous vendons plus à l’Italie qu’à l’ensemble du monde hispanophone.
Dès lors, 12 000 entreprises françaises de toutes tailles entretiennent quotidiennement des rapports avec l’Italie, à l’import et à l’export. Dans tous les secteurs d’activité, des entreprises françaises et italiennes, installées en France, recherchent des administratifs, des techniciens, des commerciaux et des ingénieurs qui parlent le français et l’italien.

Par ailleurs, de nombreux groupes industriels italiens occupent une place de premier rang au niveau mondial : on connaît son industrie automobile (Fiat, Ferrari, Alfa Romeo, Pirelli…), électronique (Olivetti…), aéronautique et spatiale (Augusta, Alenia, Finmeccanica), agroalimentaire (Barilla, Ferrero…), ses créateurs (Benetton, Max Mara, Cerutti, Armani, Versace, Dolce & Gabbana…), design, meubles…
Il y a donc des milliers d’entreprises italiennes travaillant en France et vice-versa, ce qui rend nécessaire l’apprentissage de la langue italienne et ouvre de plus larges perspectives d’emploi.

On observe l’intérêt grandissant des vacanciers italiens pour nos régions. La France est la première destination touristique des Italiens et l’Italie est la 2ème destination des touristes français. On comprend donc que des secteurs d’activités variés recherchent des personnes parlant l’italien.

Apprendre l’Italien c’est aussi pour certains élèves la possibilité de renouer avec ses propres origines car il ne faut pas oublier que plus de 4 millions de Français sont d’origine italienne, parfois depuis plusieurs générations, et qu’ils sont soucieux de préserver leurs liens affectifs avec ce pays.

Enfin, le plus important, parce que c’est un réel plaisir de parler ITALIANO !

Comment travaillons-nous en classe ?

  • Nous privilégions l’oral, c’est un cours de langue vivante, où chacun a sa place !
  • Nous travaillons avec des murs virtuels interactifs (padlet) : cela permet d’avoir accès à tous les documents, variés et authentiques, étudiés en cours, et de poster des textes, des audios ou de vidéos réalisés par les élèves. Ces murs remplacement entièrement le manuel traditionnel.
  • Grâce aux padlet, les élèves absents peuvent facilement rattraper les cours.
  • À la fin de chaque séquence pédagogique, les élèves doivent réaliser des « missions » : des petits projets de toute sorte (vidéos, audios, théâtre, créations graphiques, petites présentations) qui stimulent leur créativité et les confrontent à la nécessité de se servir de la langue pour communiquer réellement, de manière non scolaire.
  • En cours sont régulièrement proposées des rituels qui aident les élèves à mémoriser le lexique principal de la séquence.
  • Des activités ludiques sont régulièrement proposées pour faciliter l’apprentissage et l’interaction en langue au sein de la classe.
  • Chaque classe s’engage dans au moins un projet collectif : projets de correspondance, projets de théâtre, projets interdisciplinaires avec d’autres matières…
  • Des voyages en Italie sont proposés tous les ans (malgré les difficultés liées au contexte sanitaire des deux dernières années), notamment dans la région de Naples ou de Milan.

Mme BARDELOTTO, professeure d’italien au collège Albert Camus